De retour parmi vous. Vous m’avez manqué sans aucun doute. De retour en cette fin année 2019 qui aura sans doute été pour moi une des année les plus folle de ma vie ! Eh oui, y’en a forcément quelques-unes comme ça qui sont les plus vivantes, plus spirituelles, plus lumineuses, plus justes… Pour moi c’est 2019. Je ne dis pas parfaite, non loin de là car vous savez tous que plus la lumière brille, plus elle éclaire aussi nos zones d’ombres. Mais n’empêche que ça fait du bien…

L’Amour avec un grand A… en 2019,  la vie m’a offert l’amour. L’amour sacré… 

J’ai retrouvé mon pays sourcier, celui qui me procure le sentiment d’être en vie, le Togo. Cette terre mère qui m’avait tant donné 10 années plus tôt. Je suis rentrée chez moi… au cœur du cœur…, que pouvait-il  m’arriver d’autre que l’Amour dans ce pays…

C’était une évidence…

 J’ai fait l’expérience incroyable de me rencontrer, de m’abandonner à qui je suis vraiment.. Cette femme, ignorée pendant tant d’années a pris enfin place dans ma vie. Il était temps ! Elle s’est installée dans mon cœur ouvrant les portes verrouillées de la confiance, de la sensualité…de l’éveil…

Pourtant, j’ai écrit quelque part à juste titre : « l’amour nous ramène toujours aux premières écritures, dans la beauté des points et des déliés, dans la chute de la rature ». C’est ainsi. L’entrée de ce continent si suave, de cet air de repos que l’on croyait définitivement oublié à un prix. 

Je peux sans me restreindre parler de chemin initiatique…

Et tandis que je grimpais l’échelle qui monte aux étoiles, le vertige, l’égo blessé, le moi abimer tentait déjà de m’écrabouiller. La peur de perdre, mais surtout, surtout celle d’être rejetée… Les projecteurs ont éclairé cette zone inconfortable que j’avais bien calfeutrée. Evidemment. J’ai compris que l’unique issue, c’est d’être bien avec soi-même, en complétude avant de vouloir se lover dans la vie d’un ou d’une autre… J’en suis là ! Etre bien avec moi-même, m’aimer autant que j’aime mon cœur d’ébène, savourer ma vie, réaliser ma mission d’âme, me réconforter moi-même… Bref un grand chantier…

J’en suis là, précisément… et je n’ai qu’une envie c’est de m’alléger. Oui, m’alléger… être légère comme une plume…

J’ai envie de trier, de jeter, d’anéantir les tas, autant à l’extérieur qu’a l’intérieur, de vendre, d’écarter de ma vue ce qui n’est plus utile… que seul l’essentiel brille ! la piste est encombrée et à l’heure ou l’amour frappe à ma porte, l’encombrement se dévoile… et il me retient, m’accapare…

Ca devient très clair ! Comment aller de l’avant, se lancer dans sa mission lorsque l’on sent des boulets ( non j’exagère, disons les poids ) qui dès que tu fais un pas en avant, te retiennent en arrière… Impossible ! 

Alors  en 2020, je vais y aller… sauter à pieds joints sur les tas comme une enfant, démanteler les débordements, évacuer les passages encombrés, assainir les combles… rien que de l’écrire, je me sens plus légère…

Le grand ménage karmique est sur le point de s’amorcer…

Je vais m’ancrer… commencer par là, juste à côté de moi, ma chambre, celle d’a coté, mon salon, ma cuisine et puis le bas de ma maison. Là ça va être plus coriace, il y a un « entasseur » qui vit là, un résistant de l’allègement. Mais je vais y arriver. En parallèle, à l’intérieur, je vais gratter dans les coins… aux oubliettes le rejet… personne ne me rejette, il n’y que moi aux commandes de ce délire égotique. Il faudrait donc que l’on me dise «  je t’aime » toutes les 5 minutes pour qu’il soit content ce « moi blessé »… mais non jamais, jamais il ne sera satisfait, je le sais…plus tu l’écoutes, plus il te pompe, plus il t’enterre vivante…

Commencer par m’aimer moi-même, m’accepter, cesser de me rejeter… on en parle toutes et tous, mais pour ma part, je sens encore des cailloux sur le chemin qui peuvent me faire, si ce n’est tomber, au moins trébucher et j’ai envie de rester debout ! Rester debout pour voir et vivre cette horizon devant moi, ce lien inestimable, cette contrée si vivante , ce coeur si pure… je n’ai pas l’intention de laisser la vielle garde intérieur prendre le dessus…et il y aura des contre-temps, des obstacles… mais je vais affronter et rester centrer…et je sais que je serais accompagnée…on est toujours accompagné de l’invisible !

Oui, en 2020, ça va swinguer, les voiles vont se gonfler…basta les lourdeurs… du vide, de l’air, de la légèreté, de l’amour. et de l’abondance…et fin 2020, y’aura de la place dans mes placards, peut-être même que je n’aurais même plus de placard. Je vais m’accueillir pour mieux parcourir mes espaces profonds qui ne demande qu’a s’exprimer et à donner… pour mieux accueillir celui qui a conquis mon cœur et qui vibre en moi sur la corde de l’essentiel ! 

Je remercie. Je remercie la vie pour ce voyage incroyable en Amour.

Et vous pour 2020 ?

Je vous souhaite une magnifique fin d’année lumineuse et une envolée essentielle pour 2020.